Rumi – Dis je suis Toi

.
Je suis les particules de poussière dans la lumière du soleil.
Je suis le soleil tout rond.
Aux grains de poussière je dis, restez.
Au soleil, continue ta course.
Je suis la rosée du matin,
et la respiration du soir.
Je suis le vent au-dessus du bosquet,
et le ressac sur la falaise.
.
Mât, gouvernail, timonier et quille,
Je suis aussi le récif de corail sur lequel ils s’échouent.
Je suis un arbre portant un perroquet parleur sur ses branches.
Silence, pensée et voix.
Le souffle musical s’échappant d’une flûte,
l’étincelle d’une pierre qu’on frotte,
la lueur réfléchie par le métal.
A la fois la bougie et le papillon hypnotisé par elle.
La rose et le rossignol troublé par son parfum.
Je suis tous les ordres du vivant,
l agalaxie tournoyante,
l’intelligence de l’évolution,
l’élévation et la chute.
Ce qui est et ce qui n’est pas.
Tu connais Jelal Ad Din.
Toi, l’Un en chacun, dis qui je suis.
Dis, je suis Toi.
 .
Say I am you Rumi
Traduit du perse par John Moyne et Coleman Barks –
  .
.
.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s